L  Sommaire sur l'Egypte  p  Les pharaons de Karnak 


HATCHEPSOUT
 

  Au environ de 1505 av.J.C., le roi Thoutmosis II meurt. De son épouse, la reine Hatchepsout, il avait eu deux filles ( les princesses Néférourê et Méritrê-Hatchepsout) et d'une concubine nommée Isis, un fils ( le prince Thoutmosis).
Ainsi, comme de coutume, c'est son fils qui montera sur le trône avec pour nom de règne Menkheperrê Thoutmosis (Thoutmosis III pour nous); il épousera plus tard sa demi-soeur de sang royal Méritrê-Hatchepsout afin de légitimer son accession au trône.
Mais lorsque le prince Thoutmosis monte sur le trône il est beaucoup trop jeune pour régner et c'est sa belle mère, la reine Hatchepsout, qui assure la régence.
Puis au cours de la 7ème, elle prend les rennes du pouvoir et se fait couronner sous le nom de Khenemet-Imen-Hatchepsout.
Pendant plus de vingt ans, le roi Menkhepérrê ne jouera qu'un second rôle.
Pour légitimer son règne, Hatchepsout fera graver dans son temple funéraire de Deir El Bahari les scènes de sa divine naissance: le dieu Amon ayant pris les traits du roi va donner à la reine Ahmosis un enfant ( c'est à dire Hatchepsout) qui régnera sur le double pays.
 
 
Ces scènes n'ont pas pour but de conserver le pouvoir qu'elle a " usurpé" avec l'aide de grands fonctionnaires civils et religieux mais de justifier son règne auprès des générations futures.
Son règne fut marqué par une prestigieuse opération commerciale au pays mystérieux de Pount.
Au bout d'environ 20 ans de règne, Hatchepsout semble s'être retiré du pouvoir laissant ainsi Thoutmosis III sur le devant de la scène.